MIRA Chat Group

Nous sommes actuellement à la recherche d'un(e) boursier(ère) postdoctoral(e) en psychiatrie pour soutenir l'expansion des services de MIRA! (24 mois)

May 27th, 2022


Chers collègues et amis,

Nous sommes actuellement à la recherche d'un(e) boursier(ère) postdoctoral(e) en psychiatrie (BPP) pour soutenir l'expansion des services de MIRA, le robot conversationnel de navigation du système de santé mentale, vers des groupes spécialisés supplémentaires (y compris les milieux de travail et les universités) et vers les provinces, et pour superviser le développement de modules de formation au soutien par les pairs qui seront intégrés dans les offres de services du robot conversationnel visant les travailleurs de soutien par les pairs et les stagiaires au cours des deux prochaines années (2022-2024). Le (la) titulaire du poste soutiendra également la traduction du robot conversationnel en français.

Le (la) titulaire travaillera au sein d'une équipe multidisciplinaire composée de deux étudiants de maîtrise en informatique, de deux boursiers postdoctoraux en psychiatrie (l'un assurant la coordination générale du projet et travaillant en étroite collaboration avec le boursier actuel à l'expansion des services vers d'autres groupes et provinces, et l'autre à l'expansion des services aux enfants et aux jeunes) et d'un étudiant de doctorat en études autochtones, chargé de la co-création de MIRA avec les communautés autochtones.

Le financement est assuré pour soutenir pleinement ce poste. Le (la) BPP se verrait d'abord offrir un contrat de six (6) mois, avec la possibilité d'une prolongation après évaluation de sa collaboration.

Le (la) BPP travaillera sous la supervision du D r Andrew J. Greenshaw, professeur au département de psychiatrie de l'Université de l'Alberta et directeur scientifique du carrefour numérique de l'APEC pour la santé mentale, et du Dr Vincent Agyapong, professeur de psychiatrie et de santé mentale mondiale, chef du département de psychiatrie de l'Université Dalhousie et chef de la psychiatrie de la zone centrale de la Nova Scotia Health Authority.

Le (la) titulaire commencera au 2022, mais cette date est négociable. L'allocation/le salaire annuel est de 50 000 $. Il s'agit d'un poste à temps plein.

À propos de MIRA :

Ce projet est développé en partenariat avec la Société pour les troubles de l'humeur du Canada (STHC), les Universités de l'Alberta, de la Saskatchewan, Western et Dalhousie, AI4Society, l'International Indigenous Health Research and Training Centre et le carrefour numérique de l'APEC pour la santé mentale. Le projet vise à développer un robot conversationnel d'intelligence artificielle pour la navigation dans les systèmes de santé mentale (MIRA, l'assistant virtuel en santé mentale) et à évaluer sa faisabilité et son efficacité pour des groupes spécialisés en Ontario, en Alberta, en Nouvelle-écosse, en Colombie-Britannique et au Québec. Le robot conversationnel servira de courtier en information, notamment en soutenant la connaissance de la santé mentale et en fournissant des outils d'autogestion de la santé fondés sur des données probantes, en plus de la navigation générale dans le système de santé mentale. Il cherchera à compléter les services existants, plutôt qu'à leur faire concurrence. Ce projet serait une expansion utilisant un prototype existant du robot conversationnel développé au cours de l'été 2021 et qui devrait être mis à l'essai plus tard cette année-là et au début de 2022 auprès de travailleurs de la santé et de leurs familles en Alberta et en Nouvelle-écosse. Le robot conversationnel tirera des ressources pour les recommander aux clients par l'intermédiaire d'un portail de ressources validé (plutôt qu'Internet ouvert), appelé la bibliothèque MIRA, afin de garantir que les ressources recommandées sont viables et de qualité. Ce portail a été développé au cours de l'été 2021, pour compléter notre première version du robot conversationnel et il sera également étendu pour inclure des ressources permettant un élargissement des services à d'autres groupes et provinces.

Description du poste :

La principale responsabilité du (de la) BPP sera de soutenir l'expansion de l'assistant virtuel en santé mentale MIRA vers des groupes d'intérêt spécialisés (travailleurs de la santé, anciens combattants, premiers intervenants et autres, tels qu'identifiés par la STHC), en Ontario et au Québec, et de superviser le développement de modules de formation au soutien par les pairs qui seront intégrés dans les offres de services de robots conversationnels spécifiquement destinés aux travailleurs de soutien par les pairs et aux stagiaires. Le (la) titulaire du poste sera également responsable de superviser l'expansion des offres de services de robots conversationnels en français (pour le robot conversationnel MIRA et la bibliothèque MIRA), avec l'aide de services de traduction en sous-traitance. Pour cela, une excellente compréhension contextuelle de la langue française est nécessaire, et à ce titre, nous recherchons un(e) francophone d'origine détenant des certifications d'une connaissance pratique de la langue française.

Le (la) BPP travaillera en étroite collaboration avec l'équipe actuelle de MIRA, notamment :

  • Le (la) coordonnateur(trice) de projet (et boursier(ère) BPP) travaillant à l'expansion des services vers les mêmes groupes spécialisés en Colombie-Britannique, en Alberta et en Nouvelle-écosse
  • Deux étudiants de maîtrise du département d'informatique de l'Université d'Alberta
  • Un(e) boursier(ère) postdoctoral(e) de l'Université Western responsable de l'expansion des services aux enfants et aux jeunes
  • Un(e) doctorant(e) spécialisé(e) dans les études autochtones
  • Une équipe de base solide (comprenant des membres de toutes les organisations partenaires mentionnées ci-dessus)
  • Le comité consultatif actuel multidisciplinaire d'experts composé de 30 membres provenant de tout le Canada, comprenant des membres de la communauté autochtone, des personnes ayant une expérience vécue, ainsi que des fournisseurs de services de santé, des travailleurs de la santé de première ligne et des décideurs de haut niveau.

Progrès de l'informatique et de la psychiatrie :

  • Développement d'un nouvel outil de navigation dans le système de santé mentale adapté aux groupes spécialisés
  • évaluation de l'efficacité et de la satisfaction des clients
  • Analyse en sous-groupes des outils de santé numériques, y compris l'exploration des concepts liés au comportement de recherche de renseignements sur la santé
  • Contributions aux discussions sur les questions éthiques et juridiques dans le domaine de l'IA et des robots conversationnels
  • Expertise psychiatrique et contributions à l'avancement de la science informatique, notamment en soutenant les progrès en :
    • Traitement du langage naturel
    • Augmentation des données
    • Commande vocale et synthèse vocale
    • Analyse des sentiments
    • Explicabilité
    • Développement de graphiques de connaissances spécifiques à un domaine

Responsabilités :

  • Concevoir des projets de recherche.
  • Recueillir les approbations administratives nécessaires au projet (approbations du comité d'éthique de la recherche en santé, approbations opérationnelles et administratives si nécessaire, etc.)
  • Concevoir des expériences, des protocoles de collecte de données et des normes
  • Superviser et (ou) diriger le recrutement des participants et la collecte des données
  • Effectuer une analyse avancée des résultats de la recherche
  • Préparer des propositions pour de nouvelles activités de recherche, notamment en aidant à la préparation des demandes de subventions de recherche
  • Préparer des documents de recherche et des présentations
  • Présenter les résultats de la recherche lors de réunions de laboratoire, de séminaires, de conférences scientifiques et (ou) dans des contextes connexes
  • Former et superviser les nouveaux employés de soutien et les étudiants (diplômés et de premier cycle)
  • Favoriser la communication avec les partenaires hors campus
  • Participer aux tâches administratives connexes requises par le chercheur principal

Connaissances, compétences et aptitudes :

  • Maîtrise de la langue française à l'oral et à l'écrit (le français comme première langue est un atout). Un certificat attestant de la connaissance pratique de la langue française par le (la) candidat(e) est également un atout
  • Maîtrise de la langue anglaise à l'oral et à l'écrit
  • Doctorat dans un domaine pertinent au cours des cinq dernières années et expérience de la recherche en psychiatrie, en sciences de la santé ou dans des domaines connexes
  • Expertise en matière d'essais cliniques, de statistiques et (ou) de méthodologies et concepts qualitatifs
  • Capacité à développer un rapport solide avec les cliniciens en combinaison avec de solides compéétences en communication
  • Expérience de la rédaction de manuscrits évalués par des pairs, de résumés de conférences et (ou) de demandes de subventions gouvernementales
  • Capacité à travailler de façon autonome et à contribuer au développement de l'équipe, y compris pendant les absences périodiques du superviseur du laboratoire, le cas échéant
  • Expérience de travail avec les innovations numériques dans le domaine de la santé mentale

Comment postuler :

Si vous êtes intéressé(e), veuillez faire parvenir à la Dre Jasmine Noble (coordonnatrice du projet et BPP) une lettre de motivation et un curriculum vitae : j.m.noble@ualberta.ca.

Aucune exigence de résidence : Veuillez noter que les nominations à distance seront également prises en compte pour les candidats vivant au Canada, mais en dehors d'Edmonton (Alberta). Les candidats retenus seront autorisés à occuper ce poste à distance (sans avoir à déménager).